lundi 15 août 2011

J'ai entendu la chose gémir. Derrière la porte.


Challenge-anglais


World War Z de Max Brooks

Pour commencer, cette lecture ne m'est vraiment pas habituelle. Pour moi zombie rime avec films d'horreurs et film d'horreur avec impossibilité de dormir pendant quelques semaines. Autrement dit si je peut passer mon tour c'est avec plaisir.
Pourtant ma soeur , qui adore les zombies et les films d'horreurs, à force de me parler de ces morts-vivants,  m'a donnée envie de voir de plus prêt ces histoires . En cherchant un peu sur les sites je suis tombé sur le maître de la littérature contemporaine de zombie :Max Brooks ! Et là c'était la révélation de l'année !!!  J'ai désormais sous la main deux des livres de cet auteur fantastique que je me suis empressée de commencer. C'est donc la critique du premier livre que je vous écrit maintenant !!! 


http://3.bp.blogspot.com/_y6id_QDCFCc/TTnsO3dcCqI/AAAAAAAABZM/U4tUnc8jQ3E/s1600/Wolrd%2Bwar%2Bz%2BMax%2BBrooks%2BLe%2Blivre%2Bde%2Bpoche.jpg La guerre des Zombies a eu lieu, et elle a failli éradiquer l'ensemble de l'humanité. L'auteur, en mission pour l'ONU - ou ce qu'il en reste - et poussé par l'urgence de préserver les témoignages directs des survivants de ces années apocalyptiques, a voyagé dans le monde entier pour les rencontrer, des cités en ruine qui jadis abritaient des millions d'âmes jusqu'aux coins les plus inhospitaliers de la planète. Il a recueilli les paroles d'hommes, de femmes, parfois d'enfants, ayant dû faire face à l'horreur ultime. Jamais auparavant nous n'avions eu accès à un document de première main aussi saisissant sur la réalité de l'existence - de la survivance - humaine au cours de ces années maudites. Depuis le désormais tristement célèbre village de Nouveau-Dachang, en Chine, là où l'épidémie a débuté avec un patient zéro de douze ans, jusqu'aux forêts du Nord dans lesquelles - à quel prix ! - nombre d'entre nous ont trouvé refuge, en passant par les Etats-Unis d'Afrique du Sud où a été élaboré l'odieux plan Redecker qui finirait pourtant par sauver l'humanité, cette chronique des années de guerre reflète sans faux-semblants la réalité de l'épidémie. Prendre connaissance de ces comptes-rendus parfois à la limite du supportable demandera un certain courage au lecteur. Mais l'effort en vaut la peine, car rien ne dit que la Ze Guerre mondiale sera la dernière. 


Mon avis personnel : Waaaaaaaaaaa!!!!!!!! Un pur bonheur !!! Magnifique !!! Génial !!!! XD Je vais tenter de poser des phrases pour le décrire mais ça risque d'être difficile !  


Tout d'abord : L'histoire de base . L'idée qu'une guerre des zombies ait eu lieu et  la raconter à travers les yeux des survivants est tout simplement captivante ! Dès le départ, le livre nous entraîne dans un futur pas si éloigné que ça où la guerre des zombies à ravagé le monde. Les témoignages sont bluffant de réalisme et les questions posées permettent de comprendre ce qui c'est passé comme si nous l'avions vécu. A chaque fois ce sont des experts qui parlent et qui mettent en avant avec précision les problèmes rencontrés durant les combats et dans la vie couranteOn se croirait dans un documentaire de Michael Moore ! En plus des témoignages l'auteur insère des descriptions des lieux où se déroulent les interviews ainsi qu'un petit topo sur les personnes intérrogées. C'esttoujours intérressant et même si les fonds marins ou la médecine nous sont inconnus on reste captivé du début à la fin et on se prend d'affection sans problèmes pour les personnages.

  
Deuxième point : Le réalisme. L'auteur à poussé extrêmement loin ses idées et ses recherches dans ce livre. Il met en place des données, des lieux, des évenements qui sont tout simplement extraordinaire tellement ils ont l'air réel. Les personnages deviennent vivants et l'on peut facilement les imaginé en pleine conversation avec le journaliste.  Il cite toujours des noms, des endroits ou des organisations qui complètent ses arguments et ses idées. Je me suis souvent prise à croire que cette guerre des zombies ait eu lieu pendant que j'était partie je ne sais où ! Bref, la profondeur des idées et la complexité de certaines histoires nous poussent à croire à ces zombies . Enfin chaque personnages à sa propre personnalité et sa propre histoire concrète ce qui les rends encore plus vrais. aux yeux du lecteur .  


Troisième point : Le second aspect du livre. Sous les dehors des témoignages d'une guerre des zombies , l'auteur mets en avant les nombreuses faiblesses de nos gouvernements et de notre mode de pensée. Cette critique vive de la socièté montre notre incapacité réel encore une fois à réagir avec sang-froid face à certaines situations . J'ai largement apprécié ce côté du livre car cela me rappelle un peu les livres des Lumières, de Voltaire etc.. qui mettent en place des situations fantastiques pour montrer leur vision de la société. Ce type de livre me manquait un peu et ça à été un vrai plaisir de lire une critique de notre sociètési bien construite !


En fait, ce livre est un docu-fiction et en même temps un livre d'anticipation sociale, d'horreur et une  critique réfléchie et poussée de notre société. Bref, un livre parfait mêlant un thème captivant à des réflexions profondes !! 
ps: La couverture est en plus super jolie à mon sens !! Ce livre est parfait !!!!


ma note :

 

Mon premier coup de coeur est donc arriver très rapidement mais sans aucuns doute je place ce livre dans cette catégorie ! 
Bonne lecture 

Owl 

mercredi 10 août 2011

L'enfer , c'est les Autres


Titre : Huis clos

Auteur : Sartre

Editeur : folio

Première parution : 1944 

prix : 6,20 euros

Note: m250-image-69-1267483475

Avec la nouvelle année au lycée qui démarre, et mes premiers cours de philosophie ( très intérressant ^^ ) , j'ai voulu retrouver mon auteur français préféré tout en en profitant pour compléter mes connaissance sur l'existentialisme. Résultat, un pur classique de Sartre auquel j'adhére totalement, pour changer !!!


 
Résumé : Trois personnages se retrouvent à leur mort dans une même pièce. Il s'agit deGarcin, journaliste, Inès, employée des Postes et Estelle, une riche mondaine. Ils ne se connaissent pas, viennent de milieux très différents, ne partagent ni les mêmes convictions ni les mêmes goûts. Jean-Paul Sartre nous décrit ici « son Enfer » avec brio : « l'Enfer, c'est les autres ». Cette phrase, qui a valu à Sartre les pires accusations, explique seulement que la vie « se ressent, se perçoit » à travers les autres ; rien ne vaut les individus qui nous font prendre conscience de nous-mêmes, de la triste réalité humaine, mais qui restent nécessaires pour se réaliser. Les trois protagonistes se débattent sans cesse pour échapper à leur situation mais l'Enfer finit par reprendre le dessus.




Mon avis : Génial ! C'était déjà avec un grand plaisir que je retrouvais l'auteur des Mains Sales, une pièce de théâtre qui m'a conquise, mais cette fois ci la pièce est complétée parun humour et une situation pittoresque et inédite, qui après réflexion est pleine de vérité. J'ai adoré l'idée de départ : L'enfer. Trois personnes condamnées a se supporter pour l'éternité. Bref, une idée excellente et pleine de promesse, qui seront bien sûr tenues tout au long de la pièce ! Ensuite, le style de l'auteur est toujours aussi captivant ! J'ai dû lire à tout cassé la pièce en 1 heures ! L'écriture est simple, franche et les personnages sont cernables dès le début par leurs caractères diamétralement opposés qui donne tout son charme à la pièce. Une très bonne pièce, drôle et philosophique qui tout en bossant mes cours, m'a permis de me détendre agréablement pendant quelques moments ! A lire dès maintenant !!

Owl

mardi 2 août 2011

C'est le temps seul qui révèle l'homme juste ; un seul jour dévoile le perfide.


Oedipe roi, Sophocle 

Un article vite fait car le temps presse ! Demain c'est départ en vacances pour 8 jours et donc il faut que je me prépare ^^. Bon j'emmène quand même de la lecture pour combler mon futur temps libre donc quand je reviendrais j'aurais au moins finit un livre j'éspère ! Bref passons au résumé :

http://www.laprocure.com/cache/couvertures/9782253067139.jpg



  La ville de Thèbes est ravagée par la peste. Pour y mettre un terme, les oracles persuadent Oedipe de découvrir et punir l'assassin de Laïos, l'ancien roi dont Oedipe a épousé la veuve, Jocaste. Ces mêmes oracles avaient déjà prédit à Laïos et Oedipe deux destins funestes : le premier serait tué par son fils, le second assassinerait son père et épouserait sa mère. Pour conjurer son destin, Laïos a abandonné à la mort son fils unique. 








Mon avis personnel : Un grand classique entraînant dans le rythme de lecture même si l'on connaît la fin d'avance. J'ai trouvé que cette pièce était un parfait exemple des pièces de Sophocle. Le style dilate le suspens tout au long de la pièce malgré son certain âge et l'histoire est assez captivante. Le destin reste l'un des maîtres mots de la pièce et est suspendu au dessus de la tête des personnages du début à la fin de l'oeuvre. Bref, cette pièce reste un classique du théâtre même si elle réussit quand même à gardé le lecteur avec elle tout du long. De plus elle marque le début si l'on veut des plus importantes pièces de théâtre comme Antigone, ce n'est pas à négliger !

EN CONCLUSION
Je lis cette pièce si...
- Le commencement de la plupart des pièces antiques m'intrigues
- Je veut connaître un peu mieux l'histoire d'Oedipe
- J'aime beaucoup les mythes antiques

Je ne lis pas cette pièce si...
- Je n'aime pas me rappeller mes années de cours au lycée ( héhéhé)
 - J'ai gardé de mauvai souvenirs de sophocle ou des mythes
- Je connait les bases de l'histoire et je ne veut pas forcément en savoir plus

Je vais le classer comme 0000116865

Bonne lecture !!! Et a bientôt ...

Owl