jeudi 29 mars 2012

- Je m'y vois déjà: Mercy repoussant une horde de vampires avec son mouton d'argent étincelant.


Titre : L’appel de la Lune , Mercy Thompson tome 1
Titre VO : Mercedes Thompson, book 1 : Moon called
Auteur : Patricia Briggs
 Editeur : Milady
Année de parution : 2006
Note :  93ueotfl captivant !

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv43744331.jpgRésumé : " Les loups-garous peuvent être dangereux si vous vous mettez en travers de leur chemin. Ils ont un talent extraordinaire pour dissimuler leur véritable nature aux yeux des humains. Mais moi, je ne suis pas tout à fait humaine. " 
En effet, Mercy Thompson n'est pas une fille des plus banales. Mécanicienne dans le Montana, c'est une dure à cuire qui n'hésite pas à mettre les mains dans le cambouis et à sortir les griffes quand le danger frappe à sa porte. Mais ce n'est pas tout : son voisin très sexy est le chef de meute d'une bande de loups-garous, le minibus qu'elle bricole en ce moment appartient à un vampire, et la vieille dame très digne qui lui rend visite vient jeter des sorts sur son garage. Au cœur de ce monde des créatures de la nuit, Mercy se trouve mêlée à une délicate affaire de meurtre et d'enlèvement...




Mon avis : Cela faisait un moment que je n’avais pas lu de bit-lit et il faut bien avouer que c’est parce que je n’avais pas réellement accroché après mes lectures: trop de vampire, de romance, pas beaucoup d’action, ou alors bien trop simple... bref vous l’aurez compris, ce n’est pas une grande histoire d’amour entre moi et ce genre. Pourtant, il faut bien l’exception qui confirme la règle puisque ce roman à été une vrai surprise pour moi !

Il m’attirait depuis un bon moment et j’attendais patiemment un miracle pour pouvoir le lire. Il est arrivé sous la forme d’un PDF et sans plus attendre je me suis lancée dans cette lecture, délaissant pour la peine les autres (désolé Level 26 et Le fantôme de l’Opéra...). Dès le départ, c’était un roman qui me captivait sans que je l’avoue (ma fierté mal placée encore une fois après avoir dit que je n’aimais définitivement pas la bit-lit (remarquez au passage mon intelligence =.=)...). Le résumé était accrocheur et la couverture captivante à souhait. Je n’ai donc pas résisté ! Sans compter que pour une fois, adieu (ou presque) vampire froid et bonjour loup-garou au sang chaud ! Je suis une fan de ces métamorphes ^^...

Donc le roman en lui-même (l’histoire, les personnages, les décors...) est vraiment un délice ! J’ai adoré du début à la fin ! L’histoire est originale, bien ficelée, il y a une enquête sans compter que l’on apprend un tas de chose (autant au niveau historique que lycanthropique). C’était vraiment un régal pour moi. De plus les personnages semblent bien réel, ni trop méchant, ni trop gentil, bref « humain » si je puis dire. Ils ont tous leur part d’ombre mais aussi leur part de bonté.

Mercy, le personnage principal, est grandiose ! Je me suis immédiatement identifiée à elle et cela ne l’a rendue que plus attachante à mes yeux. Elle est intelligente (dans le sens de « pas naïve » comme certaine héroïne bien connue), correcte (oui, pour moi la politesse c’est important) et réfléchie mais ne se laisse pas faire comme ça ! Son amour pour les vieilles voitures m’a touchée (je suis aussi une fan >.>) et je ne suis pas restée de marbre lorsqu’elle voit des mustangs 69 ou autre... J’ai aimé son originalité, une fille mécano c’est rare, sans compter qu’elle provient d’une fac d’histoire... et qu’elle sait se battre ou tirer avec une arme ! C’était sympathique de la découvrir petit à petit. Les autres personnages aussi sont attachants ! Ils ne sont absolument pas laissés de côté ! J’ai adoré Mac et Warren, Darryl aussi (quoi ? Oui, il  a le même prénom que celui de  Walking Dead... ce doit y être pour quelque chose...). Aucun n’est laissé de côté, et on apprend à les connaître peu à peu, pouvant même parfois se faire surprendre par des révélations bienvenues...

Le style de l’auteur est agréableet bien construit. Parfois, dans d’autres romans de ce genre, je me prends à reformuler certaines phrases qui semblent bancales... mais là tout était lisse et coulait de source ! Comme si l’auteur savait à l’avance ce que je voulais savoir ou lire ensuite ! Son écriture est vraiment limpide et ne s’embarrasse pas de détails inutiles ou de descriptions peu opportunes. En plus, elle possède un humour souvent décapant et totalement ironique. Les chapitres allaient vraiment vite et je m’en suis même voulu de ne pas l’avoir acheté car le fait qu’il soit sur mon ordi m’empêchait de le lire lorsque je n’avais rien à faire, comme par exemple entre deux cours. Sinon je suis sur que je l’aurais dévoré en moins de trois jours...


Pour conclure, je dirais que ce roman est une perle Bit-lit, singulière et captivante. Tout semble réel et on se prend au jeu sans problème. L’action et le suspens ne retombe jamais, on est emporté dans l’histoire comme si l’on en faisait partie entièrement. On se sent avec les personnages, on ressent leur trouble et on vit avec eux les problèmes auxquels ils font faces. Une découverte merveilleuse dans mon cas qui me fait voir un tout autre visage de la Bit-lit. Plus mature, recherché et perspicace. 

jeudi 22 mars 2012

ça va être comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Ou plus exactement comme chercher une aiguille dans un tas d'aiguilles quasiment identiques.


 Titre : La nuit des Humains, saga Doctor Who !
Titre VO : Night of the Humans
Auteur : David Llewellyn
Editeur : Milady
Année de parution : 2010
Prix : 7 euros
Note : 000011686500001168650000116865

lu dans le cadre du challenge Who! et du challenge ABC littérature de l'imaginaires
Challenge Who   http://1.bp.blogspot.com/-3DiNQp9s1fc/TtXi1zuv5gI/AAAAAAAAAS8/-vpCs48-8sA/s320/challenge_Imaginaire.jpg





http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv1313391.jpgRésumé : Le Gyre, l’endroit le plus hostile de la galaxie.

En deux cent cinquante mille ans, le Gyre a abrité les naufragés Sittuuns, les carnivores Sollogs et la pire des espèces : les humains.
Le Docteur et Amy arrivent sur ce monde terrifiant pour lequel Sittuuns et humains se disputent la suprématie… alors qu’une comète est sur le point de s’écraser. Lorsque le Docteur est enlevé, c’est à Amy et à un certain Dirk Slipstream que revient la mission de le sauver.
Mais qui est vraiment Slipstream ? Et que fait-il ici ?





Mon avis :

La nuit des Humains est une des nombreuses aventures de Doctor Who ! On retrouve ici Amy et le fameux Docteur, à la poursuite d’un signal de détresse, et qui se retrouvent sur le Gyre, une « planète » de métal hostile.

Pour commencer, si il y a un atout dans ce livre, c’est bien l’univers dans lequel l’histoire prend place ! J’ai tout de suite adoré l’idée du Gyre, de la mission de sauvetage, de Sittuns peu sympathique et d’Humains sauvages qui kidnappent le Docteur (oui ! Le stress !!!)… ce que nous avons avec ce livre est vraiment typique et digne de Doctor Who ! L’auteur à une imagination débordante et j’ai totalement accroché à ses aliens, sa religion (Gobo le clown… je crois que c’est la chose la plus effrayante du monde !) etc…

L’histoire est elle aussi énormément plaisante ! Remplie de rebondissement et de péripéties en tout genre, même si cela pouvait manquer de souffle à la fin, je n’ai pas lâché le livre ! De plus, le style est agréable et il ne s’alourdi pas de description insignifiantes et sans intérêt pour le lecteur. C’est un bon point pour les novélisations  car vu que les lecteurs sont censés connaître la série, on ne tombe pas dans d’assommants portraits des aliens, de la ville humaine… Bref, comme dans la série, tout est compréhensible et « vulgarisé », même les passages techniques, dans le sens où bien que je n’avais pas de master en ingénierie spatio-temporelle, je comprenais parfaitement de quoi il en retournait !

En gros, La nuit des Humains est un roman indispensable pour les fans du Docteur, on y retrouve les folies et le génie de celui-ci, tout en découvrant un monde unique et une histoire que j’ai tout bonnement adorée ! L’impression de voir la série lorsque je lisais ce livre était vraiment remarquable et j’en demande encore ! J’ai hâte de pouvoir lire d’autre roman de la série :D 

____________________________________________________
le point du jour : 
humeur: heureuse :D 
écoute : Daft Punk - Tron soundtracks
lis : Voyage au centre de la Terre
regarde:  300

mercredi 14 mars 2012

Mon nom est Benjamin Button, et je suis né dans des circonstances inhabituelles


Titre : L’étrange histoire de Benjamin Button
Titre VO :  The curious case of Benjamin Button
Auteur : Francis Scott Fitzgerald
 Editeur : Pocket
Prix : 1.50 euros
Note :   c’est pas tout à fait ça...

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv14606399.jpgRésumé : Jamais Roger Button n'aurait pensé que la seule évocation de son nom puisse, un jour, faire trembler d'effroi un hôpital voire une ville tout entière... Et pourtant... En ce matin de septembre 1860 M. Button, n'en croit pas ses yeux. En pleine maternité, se dresse dans le berceau de son nouveau-né tant attendu, un homme de 70 ans à la barbe vénérable ! Et il s'agit bien de son fils ! Après cette entrée en fanfare dans la vie, Benjamin Button ne pouvait mener une existence comme les autres : né vieillard, il va vieillir jeune, à rebours des autres, de la nature, des ans. Il va voir ses parents se voûter, s'éteindre, sa jeune femme s'empâter et décliner tandis qu'il va retrouver peu à peu santé, vigueur, s'illustrer brillamment à la guerre, courir les fêtes et les mondanités... Au bout du voyage ? Une histoire étrange, extraordinaire et... le néant

Mon avis : J’ai beau aduler Gatsby le magnifique, je n’ai pas autant été captivée par cette nouvelle. Elle semblait être bien trop farfelue ! L’idée était perturbante pour moi dès le départ et même si j’ai dévoré certains passages, d’autres m’ont été beaucoup plus difficiles...

Le style de l’auteur est toujours aussi détonant. Emprunt de l’air typique des années 20,l’écriture élégante est toujours aussi délectable et je pense que je ne m’en lasserais jamais.

Par contre l’histoire ne m’a pas charmée le moins du monde. C’était original, sûr, mais il semblerait que cela soit trop pour moi ^^. J’ai eu dès le début de la nouvelle des problèmes à imaginer son déroulement et les situations, l’idée du rajeunissement de Benjamin... Aussi c’est tellement troublant que j’ai eu du mal à comprendre où allait l’histoire.

D’un autre côté j’ai vu ressortir le côté cruel de l’être humain envers quelque chose qui lui est différend. Dès que cela ne rentre pas dans nos normes, on le rejette sans penser aux conséquences, par peur. J’ai eu de la peine pour Button, mais il n’était pas si proche que ça du lecteur, donc je ne me suis pas sentie totalement impliquée dans son histoire... Je ne me suis clairement attachée à aucun des personnages, à part peut-être les « amis » du héros, tellement ils m’évoquaient de la pitité. Bref, je n’avais rien à quoi me raccrocher concrètement dans cette histoire.

En conclusion, je reste plutôt perplexe sur cette nouvelle car bien qu’elle soit de Fitzgerald, ce n’est pas un chef-d’œuvre à la Gatsby. Il n’y a rien de remarquable, ni une réflexion marquante de profondeur... En fait, c’est un peu comme si c’était juste le synopsis d’un roman. C’est l’impression que j’en ai : pas finit, à peine esquisser, en attente d’un développement qui je suis sûr aurait été merveilleux.

Owl 


Lu dans le cadre du challenge 


ABC Littérature de l'imaginaire 

mardi 13 mars 2012

Voyage au centre de la terre




http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv75698099.jpgRésumé : Dans la petite maison du vieux quartier de Hambourg où Axel, jeune homme assez timoré, travaille avec son oncle, l'irascible professeur Lidenbrock, géologue et minéralogiste, dont il aime la pupille, la charmante Graüben, l'ordre des choses est soudain bouleversé.
Dans un vieux manuscrit, Lidenbrock trouve un cryptogramme : Arne Saknussemm, célèbre savant islandais du XVIe siècle, y révèle que par la cheminée du cratère du Sneffels, volcan éteint d'Islande, il a pénétré jusqu'au centre de la Terre ! Lidenbrock s'enflamme aussitôt et part avec Axel pour l'Islande où, accompagnés du guide Hans, aussi flegmatique que son maître est bouillant, ils s'engouffrent dans les mystérieuses profondeurs du volcan...




Mon avis : C’est un roman de science-fiction original et captivant… mais sans grandes aventures dignes de ce nom ! (aller au centre de la terre ? Peuh ! Je fais ça tout les jours … je rigole ^^)

C’est mon premier roman de Jules Verne et je dois avouer que je m’attendais à mieux… Le style de l’auteur est captivant, un brin trop scientifique pour moi mais ça ne m’a pas dérangé plus que ça, et agréable à lire. J’ai aimé Axel, le personnage principal, car il est terre-à-terre contrairement à son oncle, le professeur, qui est loufoque au possible. Mais même si l’histoire est innovante (le centre de la terre c’est quelque chose…) je m’attendais à beaucoup plus d’aventures que ça ! J’ai eu l’impression que le livre tournait en rond et même si les descriptions  (captivantes) étaient sensiblement différentes, mon sentiment restait le même : mais quand est-ce qu’il va y avoir de l’action, autre que la descente ? (je ne spoile pas l’action qui se passe après :) ) A un bref moment j’y ai cru… et à la fin j’ai abandonné cette idée. Un peu à la manière de ce cher Axel qui abandonne l’idée de retourner chez lui.

 C’est un classique de la littérature française, j’ai aimé mais je n’ai pas non plus accroché.Quand j’entends des gens qui disent que c’était merveilleux, un chef-d’œuvre… je ne dis certainement pas le contraire mais j’ai l’impression que je n’ai pas lu la même chose ! Bref, c’est un livre à tenter car vous ne serez certainement pas déçu de la lecture, mais il ne m’a pas bouleversé plus que de mesure.


Lu dans le cadre des challenges
ABC littérature de l’imaginaire
challenge Imaginaire
 Challenge SFFF
RangTolkien
  ABC
challenge-abc2012

Dreamcatcher


Titre : Dreamcatcher, l’attrape-rêves
Titre VO :Dreamcatcher
Réalisateurs : Lawrence Kasdan
Acteurs : Morgan Freeman ; Donnie Walberg ; Thomas Jane
Date de sortie : 2002
Déconseillé aux -12 ans 
Note : 00001168650000116865


http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/35/06/63/affiche.jpgRésumé : Après avoir été longuement séparés, quatre amis d'enfance se retrouvent dans les forêts du Maine, au nord-est des Etats-unis. Dotés de pouvoirs télépathiques suite à un acte héroïque, ils sont surpris par un blizzard qui cache une mystérieuse force maléfique. Le quatuor doit alors empêcher le massacre de civils innocents et affronter un horrible danger qui menace la Terre.
















Mon avis : C’est un bon film d’alienun peu gore mais dont l’histoire n’est pas époustouflante. Je suis assez contente, mais en même temps déçue : il y a quand même écrit Stephen King sur la pochette …

Avant de voir le film, je n’en avais jamais entendu parler et je ne connaissais pas le synopsis. Ma sœur l’a acheté et on l’a regardé sans savoir vraiment à quoi s’attendre (voyez les influences de : « d’après un roman de Stephen King » quand même, c’est incroyable !). J’ai même mis un temps fou pour savoir s’il fallait que je le regarde ou non… Bref, je me suis lancée.

Ce n’est pas révolutionnaire comme histoire. Des aliens envahissent la terre et quatre amis d’enfance se retrouvent pris dans la zone de quarantaine avec les aliens. J’ai bien aimés les amis dans le film. Ils ont tous un pouvoir psychique différend et on les voit en flash back quand ils étaient enfant. 

C’est un des rares films aussi où Morgan Freeman joue un méchant ! Ouah ! Zut alors, « Dieu » est méchant ?! (Voir Bruce tout puissant^^)… Plus sérieusement il n’était pas trop au top dans ce film. L’autre majorité d’acteur était peu connu… J’ai reconnu Donnie Walberg (de la série Blue Bloods), enfin, reconnu est un bien grand mot, et un acteur dont j’ai malheureusement oublié le nom mais qui jouait dans Band of Brothers.  Ce n’est pas un film immensément bouleversant et vous n’avez rien loupé si vous ne l’avez pas vu.

Le film ressemble un peu à un épisode de série en fait… A des moments avec ma sœur c’était Doctor Who ! en remake sans le Docteur. Un peu spécial je sais… Sinon ça ne m’a pas fait peur. Je m’attendais à un peu plus de sursaut mais c’était surtout du gore qu’il y a avait. La façon de « naître » des aliens est un peu…originale si on veut. Ils étaient vraiment bien fait d’ailleurs ces « envahisseurs ».
 
En conclusion Dreamcatcher n’est pas un film renversant mais il est plutôt sympa à voir… si on n’a rien d’autre à faire bien sur.  

dimanche 11 mars 2012

Walking Dead tome 7, 8 & 9


Je ne vais pas vous le cacher, je commence à avoir la flemme de faire un article par tome de la série, sans compter que j’ai prit du retard à cause de ça ^^. Voilà donc les tomes 7,8 et 9 de Walking Dead . Je pense que les trois tomes sont captivants donc voilà leur note : 
0000116865

Titre : Dans l’œil du cyclone
Titre VO : The calm before, Walking Dead 37-42

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv31507175.jpgRésumé : Rick et ses compagnons ont pu échapper aux griffes du Gouverneur, le leader psychopathe de la communauté de Woodbury, située aux environs du pénitencier. Un calme relatif semble être retombé sur la petite communauté et, comme un signe d'apaisement, Rick et Lori se préparent à accueillir un heureux événement. Les liens se renforcent, les tensions s'apaisent, la vigilance baisse... C'est le moment que choisit l'horreur pour frapper à nouveau !






Mon avis : Ce tome est dans la lignée des précédents dans le sens où la communauté de survivants poursuit son installation à la prison tout en devant gérer la communauté du Gouverneur qui risque de les attaquer de nouveau. Rien de neuf sous le soleil ici.D’heureux événements arrivent à la prison et redonnent le sourire au groupe, mais bien entendu, vu que ce n’est pas le meilleur des mondes, il faut bien un peu de problème. A la différence d’avant, ce tome traite clairement des troubles externes au groupe et des relations intercommunautaires. On se croirait presque de retour au temps des Guerres de Religion ou des Croisades. On attaque, on pille, on tue et l’affaire est pliée :) . Bon ce n’est pas tout à fait ça mais pas loin. Ce tome est aussi plus que calme que le précédent et ça fait un bien fou ! Cependant cela ne veut pas dire qu’il faut passer à coté des retournements de situations, un peu attendu certes, mais existants.




Titre : Une vie de souffrance
Titre VO : Made to suffer, Walking Dead 43-48

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv29730010.jpgRésumé : Après une brève accalmie, l'horreur frappe à nouveau. Retranchés derrière les grilles de leur pénitencier, Rick et ses compagnons assistent incrédules au retour du Gouverneur, laissé pour mort lors de leur évasion de Woodbury. Rares sont ceux qui réchapperont de la lutte qui s'engage. Rick, Michonne, Tyreese, Andrea... Si vous aviez un personnage préféré, préparez-vous au pire car après cet affrontement, plus rien ne sera jamais comme avant !







Mon avis : Le début de ce tome reprend « la fin » du tome 6, mon favori (je rigole hein ^^). Tout ça pour vous dire que c’était un vrai bonheur pour moi de retrouver ce trop plein de gore qui est écœurant au possible ! A part ça, la guerre est définitivement déclarée et c’est de vrai combat auxquels se livrent les communautés dont on nous parle ici. Les pertes vont être terribles et la fin est énormément bouleversante. Les yeux s’ouvrent sur la réalité et plus rien ne file droit, si c’était déjà le cas avant.




Titre : Ceux qui restent
Titre VO : Here we remain, Walking Dead 49-54

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv70449600.jpgRésumé : Seuls Rick et Carl, son fils, ont réchappé du massacre orchestré par le Gouverneur. Il leur faut désormais réapprendre à vivre avec la peur au ventre, chaque nouvelle rencontre pouvant être la dernière. La relative sécurité qu'ils avaient retrouvée au sein des murs du pénitencier n'est plus qu'un souvenir, et il revient désormais à Carl de soutenir son père, victime d'hallucinations de plus en préoccupantes. L'apocalypse a bien eu lieu... une deuxième fois !






Mon avis : Enfin, dans ces épisodes de Walking Dead, on voit à quel point Rick est touché par tout ce qui c’est passé avant. Il sombre dans la folie et ne peut aider son fils Carl qui est complètement perdu. La situation semble désespéré mais tout va finir pas s’arranger, d’une bien étrange manière ! Une nouvelle intrigue rentre en jeu vers la fin de ce tome et les aventures reprennent. Cependant je trouve que l’histoire commence à perdre du souffle peu à peu. Je ne sais vraiment pas à quoi m’attendre pour la suite.  


Owl 

Rien n'est petit pour un grand esprit.


Titre : A study in scarlet
Auteur : Sir Arthur Conan Doyle
Editeur : feedbooks
Année de parution : 1887
Note :638283338LOVE IT !!


http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv10066333.jpgRésumé : Au n°3 de Lauriston Garden, près de Londres, dans une maison aide, un homme est trouvé mort. Assassiné ? Aucune blessure apparente ne permet de le dire, en dépit des taches de sang qui maculent la pièce alentour. Sur le mur, griffonnée à la hâte, une inscription : Rache ! Vengeance ! Vingt ans plus tôt, en 1860, dans les gorges de la Nevada, Jean Ferrier est exécuté par de sanguinaires Mormons chargés de faire respecter la loi du prophète. Sa fille, Lucie, est séquestrée dans le harem du fils de l'Ancien. Quel lien entre ces deux événements aussi insolites que dramatiques Un fil ténu, un fil rouge que seul Sherlock Holmes est capable de dévider. Une intrigue tout en subtilités où, pour la première fois, Watson découvre le maître...





Mon avis : Le premier roman narrant les aventures de Sherlock Holmes est une perle ! Le talent de l’auteur n’est pas à prouver après tout les éloges que des générations de personnes ont faites mais c’est une chose d’en entendre parler et c’est une autre que de découvrir un tel génie !

Vous l’aurez devinez je suis folle des romans de Conan Doyle et même si le premier n’était pas si troublant que ça (mais je crois que c’est parce que je l’ai lu en français) je suis carrément devenue dingue en lisant A study in scarlet ! Le roman est divisé en deux parties contrairement à ce que je m’attendais. La première partie correspond à l’enquête de Sherlock Holmes. Vu que c’est la première fois que nous rencontrons les fameux personnages, c’est énormément plaisant de voir le premier contact entre Sherlock et Watson, découvrir Lestrade et un petit nouveau Gregson... C’était aussi une totale découverte que cette célèbre enquête ! Je pensais que les films ou les séries basée sur l’œuvre de Conan Doyle était fidèle et c’est vrai qu’au début elles le sont mais dès que la deuxième partie du roman est arrivée, c’est quelque chose de complètement nouveau et inédit que j’ai lu ! Je ne m’y attendais pas du toutc’était original, le style est énormément captivant et la tension ne descend pas d’un pouce tout du long... Un bonheur rare que cette lecture !

En plus le fait de le lire en anglais met en avant tout le charme du style de Conan Doyle. En français ce n'est pas génial, l'écriture est lassante, soporifique, les explications longues et sans tenue... alors qu'en anglais c'est totalement le contraire ! La modernité du style est incroyable, les personnages et leur caractéristiques spécifiques sont retranscrites de manière prodigieuse ! 
 Tout simplement : J’adore à la folie !

Alors si vous êtes fan des films, vous chérissez la série, lancez vous sans plus attendre dans les bouquins ! Je m’attendais à un style plus classique, d’époque donc, et peu mouvementé... C’est tout le contraire que j’y ai trouvé ! Un style unique et frais, moderne et animé d’une manière génial ! 

Owl